Les petits plats dans les grands: J-6

Sapin2


Si il y a bien une chose qui me rend heureuse au moment des fêtes c’est de revoir des amis ou de la famille.
Se réunir pendant cette période, prendre le temps de partager un bon repas.
De se raconter l’année qui vient de passer et d’énumérer les projets en cours.

Se réunir autour d’une table, souvent bien garnie.

Oui mais voilà avant de pouvoir passer à table il y a toute une organisation qui se prépare minutieusement.
Je vous propose donc de découvrir mes astuces pour des fêtes de fin d’année plus relax.

1- Combien d’invités ?

Un réveillon à 6-8 personnes ne demande pas la même charge de travail qu’un repas pour 30 personnes.
Moi qui experimente les deux je vous dis tout de suite : si il y a 30 personnes à nourrir il est préférable de répartir les différentes étapes du repas afin d’assurer au maximum d’efficacité et de limiter la crise de nerfs de l’hôte.

Pour un reveillon à partir de 10 je considère qu’il faut répartir la soirée niveau boisson puis niveau nourriture ensuite on réalise les étapes ci dessous mais c’est séparement que les différents plats se préparent.

2- Des allergies  des aliments à proscrire ?

Question à poser immédiatement à vos invités. Parce que les huîtres ne conviennent pas forcément à tout le monde.

3- Le menu:

Il est temps pour vous de savoir quel menu vous allez servir pour les fêtes.
Et oui à une semaine voir 6 jours du repas il faut que le menu soit défini.

Prenez le temps d’écrire votre menu.
Voici quelques idées:

apéritif
boissons adultes et enfants / toasts / cakes/ biscuits / petits fours chaud /

entrées
boissons adultes et enfants
foie gras/ escargots/ huîtres/ saumon/ coquilles saint jacques

– plat de résistance:
boissons adultes et enfants
volaille/ poissons/ gibier/ canard
accompagnements: marrons, champignons, pomme de terre, légumes, poêlé de fruits

– fromage ou non 

– desserts
bûche or not bûche ?

Tout est possible, il vous suffit de définir avant d’écrire le menu si il sera dans la tradition ou original.

4- Les courses

Pour ces fêtes de fin d’année je vous conseille après avoir choisi votre menu de réaliser une liste des courses nécessaire pour confectionner votre repas.
Je vous recommande aussi de faire les courses 3 jours au moins avant le repas, sauf si vous achetez un gâteau, celui-là il faudra l’acheter la veille.
Parce que les supermarchés ou les commerçants pendant les fêtes c’est un peu infernal.. oui j’ai dit un peu mais en réalité je trouve qu’il s’agit de  torture.

5- La préparation

Grâce à votre menu vous allez pouvoir prévoir la préparation du repas. Et il vous faudra surtout réaliser les préparations qui peuvent se faire la veille.
Le mot d’ordre est de pouvoir HIERARCHISER les préparatifs.
Si vous pouvez dresser la table la veille c’est aussi un gain de temps et d’energie pour le jour J.

Il faudra aussi vous renseigner sur les temps de cuisson de votre plat principal, surtout si vous faite une volaille farcie. Il serait dommage de vous retrouver avec des invités qui attendent que la dinde finisse de cuire pendant 4 heures !

N’oubliez pas non plus de vous préparer ! Un bon dîner compte mais il faut aussi que l’hôte soit en forme au moment du repas. Prévoyez 1h30 rien que pour vous, cela peut vous sembler beaucoup mais en cas de contre temps ou de catastrophe cette heure et demie vous seras très utile.

6- Le diner

J’ai bien envie de vous dire Relax mais je crois que c’est à ce moment là que le marathon commence. En ayant organiser votre repas il n’y aura je l’espère pas d’imprévu mais on ne peut jamais être sur de rien.
Alors mon conseil ultime serait de vous assurer d’avoir de l’aide le jour J.
Quelqu’un qui puisse apporter les accompagnements du plat pendant que vous ajuster la mise en place du plat de résistance ! ou encore tout simplement vous destresser pendant le repas.

Vous avez maintenant tout pour préparer de belles fêtes de fin d’année.
Je compte sur vous pour partager avec « Les recettes de Pauline » vos aventures culinaires de reveillon. 

imageimageimageRendez-vous sur Hellocoton !